Livraison gratuite à partir de 50€* (France métropolitaine).

Bienvenue sur ooprint.fr, votre imprimeur en ligne

0,00 €
Jusqu'à 50% de réduction sur les enveloppes personnalisées - jusqu'à ce soir ! | Par ici

L’histoire du papier en-tête d’entreprise

L’histoire du papier en-tête d’entreprise

Avec l'apparition et l’usage toujours grandissant des emails, l’utilisation de lettres diminue fortement. Et avec elles, l’utilisation du papier en-tête décroît également. Pourtant ces produits d’imprimerie ont longtemps eu une utilisation et des objectifs importants faisant d’eux des éléments incontournables de la communication des entreprises et des particuliers. Nous allons donc vous présenter un résumé de l’histoire des en-têtes de lettre, de leurs utilisations lors de leur apparition à leurs objectifs de nos jours.

L’apparition des en-têtes de lettre pour les entreprises

Les en-têtes de lettre ont été créées grâce à la conjoncture entre la révolution industrielle et la démocratisation de la lecture. Le papier en-tête émerge donc au milieu du XIXème siècle, d’abord réservé à une élite pour des usages personnels et aux grosses entreprises de l’époque. En toute logique, ce sont d’abord les imprimeurs, des entreprises et un secteur d’activité en pleine croissance, à l’époque, qui sont les premiers à utiliser massivement les en-têtes de lettre pour leurs communications au sein et en dehors de l’entreprise. La promulgation de l’école, gratuite et obligatoire pour tous par Jules Ferry en 1882, donne un énorme coup de pouce au monde de la papeterie. En effet, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, une génération entière est capable de lire, écrire et compter, un savoir qui n’est plus un privilège réservé aux plus aisés pouvant se permettre de passer du temps et dépenser de l’argent dans l’éducation des enfants. Avec un nombre de clients potentiels toujours grandissant, l’économie du monde de l’imprimerie se porte magnifiquement bien et les perspectives d’avenir, d’inventions et d’innovations sont florissantes et nombreuses. De plus, l'usage des correspondances épistolaires se démocratise de plus en plus avec l’exode rural, les migrations, voyages et services militaires. Le début de la mondialisation se fait également ressentir et il devient donc important pour les entreprises locales de se créer une image nationale et internationale. La création des en-têtes de lettre répond donc à tous ces critères, avec des possibilités de production toujours plus grandes, un nombre croissant de clients potentiels et une réponse à des besoins concrets partagés par tous les acteurs de l’économie.

Les premières utilisations et les informations présentes sur un en-tête de lettre de l’époque

Les entreprises utilisent donc de plus en plus les têtes de lettres pour maintenir une image de marque lors de leurs échanges entre partenaires commerciaux, prestataires de services et clients industriels. Les normes sociales encadrant l’utilisation des en-têtes ne sont pas encore établies et laissent libre cours à l’imagination et la volonté des dessinateurs de l’époque. Ainsi dans une quête d'asseoir son importance et de montrer sa puissance économique, les industriels font apparaître des illustrations entières de leurs usines et locaux. Ces images, souvent dessinées d’un point de vue du ciel, sont réalistes, même si elles exagèrent parfois la proportion des bâtiments afin de gonfler leur importance. Ces habitudes n’ont évidemment pas été gardées de nos jours et leur fin a été précipitée par la proportion toujours plus grande d’entreprises du secteur tertiaire des services et non plus du secteur secondaire. Le logo fait aussi son apparition quelques années après afin de rendre identifiable en un coup d'œil l’entreprise d’origine de la lettre. C'est le début des images de marques et des logos reconnaissables par toutes les cultures à travers le monde. Même si depuis ce temps, et le passage du mouvement minimaliste, les logos ont bien changé, vous pouvez toujours retrouver dans différentes archives les anciens logos d'entreprise, beaucoup plus travaillés, datant de cette époque, si l’entreprise est assez âgée pour en avoir bien évidemment. La popularisation des concours industriels récompensant le talent et les progrès des professionnels incite les gagnants de ces concours à faire mention de leurs prix et médailles sur l’en-tête de leurs lettres afin de promouvoir le sérieux et la qualité de leur travail. Cette habitude s'est également perdue avec le temps pour laisser place à une mise en page très épurée, où le minimum de texte est présent avec uniquement les informations de contact et les mentions obligatoires définies par le Code de commerce.

Les utilisations du papier en-tête de nos jours

De nos jours, et ce malgré la quasi omniprésence du numérique dans le monde du travail, certains métiers et un grand nombre d'entreprises continuent d’utiliser les en-têtes de lettres dans certaines occasions. Leur but reste assez similaire qu’au moment de leur invention :

  • Afficher le professionnalisme de l’entreprise
  • Faciliter la communication
  • Se démarquer des concurrents
  • Commercialiser l’entreprise en faisant de la publicité indirecte

Afin de réaliser tous ces objectifs, il est nécessaire que votre papier en-tête comporte certaines informations un peu plus standardisées afin que la personne qui reçoit votre correspondance puisse repérer rapidement les informations importantes. Celles-ci sont :

  • Le nom de votre entreprise
  • Votre raison sociale
  • Votre adresse et vos coordonnées
  • Votre logo

Certaines professions ont une plus grande nécessité que d’autres pour les lettres à en-tête. C’est notamment le cas des avocats, par exemple, qui utilisent beaucoup de papiers officiels et sont donc amenés à avoir des stocks de papier en-tête avocat sous la main afin de répondre à leurs besoins. De plus, pour ce métier spécifiquement, les lettres reflètent directement votre professionnalisme et se doivent donc d'être imprimées sur du papier de qualité afin de garantir le meilleur résultat en termes d’image et de marketing.